APERTURA-MUSITEC :: Electronique ::

Apertura Musitec

Menu de navigation dans le site


ELECTRONIQUE :: AMPLIFICATEUR TENTATION :: SYSTEME MODULAR :: Serveur ::

 

 

Un amplificateur est destiné à moduler avant tout son alimentation, d'où l'impérative nécessité dans le cadre d'une démarche jusqu'au-boutiste, d'une grande constance de tension, d'une réserve de courant la plus importante possible et de la meilleure qualité qui soit.
C'est l'analogie du lac et de la bassine. Pour rester dans la métaphore, l'amplificateur se comporte comme une pompe puisant dans un réservoir. A la surface, l'eau s'agite; il se crée des vagues: c'est l'instabilité de l'alimentation... A débit identique, l'on comprend dès lors que le volume d'une bassine sera plus perturbé que celui d'un étang, soit dans le cas présent plus de 0,12 Farads (F) de capacité totale par ampli mono.
Dans l'idée d'obtenir de forts courants instantanés, les condensateurs utilisés sont à très faible résistance série et, détail non négligeable, à très longue durée de vie.
Situés au plus proche des transistors de puissance ils sont de surcroît découplés par des condensateurs à armature afin d'assurer une faible impédance de source très au delà du spectre audible.
Une stratégie particulière de chasse aux perturbations parasites fut mise en oeuvre, autant avant le transformateur (filtre secteur), qu'au sein de l'alimentation elle-même (pics de commutations des diodes de redressement traités par des condensateurs à armatures et filtrage additionnel).
Ce travail sur l'alimentation n'est pas anodin, car si l'augmentation du réservoir d'énergie est immédiatement perceptible dans les «fortissimi», le gain qualitatif est tout aussi sensible dans les faibles niveaux: il en résulte une lisibilité, une aération et une évidence peu communes. Au roc, s'allie la souplesse et l'aisance. Dans l'analogie l'on pourrait parler de «couple à bas régime».
Côté topologique, pour chaque ampli mono la carte de base est constituée de 6 condensateurs TFRS à grande capacité dynamique de 4 700 µF soit un total de 28 200 µF. A cette carte s'ajoute toujours par ampli mono 20 condensateurs de 4 700 µF, portant l'ensemble à 122 000 µF !
La qualité structurelle de l'amplificateur n'est pas en reste. Hormis son schéma spécifique et moulé sous boitier cuivre, l'amplificateur AperturA est totalement symétrique. Cette topologie particulière, assez peu répandue, possède entre autre un excellent comportement en terme de linéarité d'amplitude.
Les enceintes présentent communément une impédance réactive; aussi, une attention particulière fut portée sur la stabilité pour ce type de charge. L' «overshoot» sur signal carré, qui est le pulse le plus représentatif du comportement transitoire en terrain difficile, est minimal même sur des charges présentées par des haut-parleurs électrostatiques.
On peut parler, à propos de cet amplificateur, de stabilité inconditionnelle.
Un bon ampli ne se limite pas à l'excellence de son schéma. Dans le même esprit qu'une enceinte digne de ce nom, une bonne électronique se doit d'être supportée par une base solide et rigide. Chaque ampli mono est lui-même monté sur sa propre plaque en aluminium (totalement autonome).
Entre autres détails, les transistors de puissance sont couplés au radiateur avec un soin particulier.

 


| Remonter haut de page |